À quoi servent les 4 nouveaux KPI de Google AdWords ?


première position absolue adwords

Bien que la position moyenne constitue un indicateur de performance intéressant sur Google AdWords, elle n’offre qu’une visibilité réduite sur l’efficacité des contenus sponsorisés par le moteur de recherche. Pour palier l’absence d’indications fiables sur ses annonces en ligne, la régie publicitaire a donc mis en place 4 nouveaux KPI qui facilitent l’analyse et l’optimisation de ces contenus.

KPI n° 1 : % d’impr. (1re pos. abs.)

Si l’ensemble des nouveaux KPI déployés par Google permettent, d’une façon générale, d’obtenir des données statistiques sur les annonces diffusées, chacun d’entre eux vise un objectif spécifique. Et dans le cas du pourcentage d’impression (1re pos. abs.), cet objectif est clair : il s’agit de comprendre la façon dont les annonces apparaissent sur les pages de résultats de Google. Ce KPI correspond ainsi au pourcentage des impressions d’annonces enregistrées en première position, avant les résultats organiques.

Cet indicateur est beaucoup plus précis que la position moyenne. D’une part parcequ’il s’agit d’une moyenne et aussi parcequ’il s’agit d’une moyenne sur le référencement payant. Il s’agit de votre position moyenne par rapport aux autres publicités sur la page. Vous pouvez être comptabilisé en première position alors même que votre annonce se trouve en bas de page. Parfois Google prefert ne pas afficher de publicité avant les résultats organiques.

KPI n° 2 : % d’impr. (1re pos.)

Le pourcentage d’impression (1re pos.) complète efficacement l’indicateur précédent. Il permet de calculer la part des annonces qui apparaissent au-dessus des résultats naturels pour une requête donnée, quel que soit l’emplacement de ces annonces parmi les résultats proposés par AdWords.

KPI n° 3 : taux d’impr. sur RR (1re pos. abs.)

Le taux d’impression sur le Réseau de Recherche ne permet pas seulement d’analyser l’emplacement d’une annonce ou l’efficacité d’une campagne. Il offre également des pistes d’amélioration pertinentes aux annonceurs, puisqu’il correspond à la différence entre le nombre d’impressions en toute première position parmi les résultats AdWords et le nombre d’impressions potentielles sur la même position. Cet indicateur est particulièrement utile pour affiner votre stratégie d’enchères.

taux-impression-première-position-absolue

KPI n° 4 : taux d’impr. sur RR (1re pos.)

Enfin, le dernier KPI déployé par Google AdWords permet d’obtenir les mêmes données que le KPI précédent (c’est-à-dire la différence entre le nombre d’impressions enregistrées et le nombre d’impressions potentielles), sans se limiter à la première position. Il inclut ainsi l’ensemble des annonces qui constituent une campagne, quelle que soit leur position parmi les contenus sponsorisés.

taux-impression-première-page-RR

Ces 4 nouveaux indicateurs de performance fonctionnent donc par paires, et offrent des données statistiques à forte valeur ajoutée pour les annonceurs. La première paire de KPI (% d’impr.) vise à expliquer l’emplacement des annonces diffusées sur les pages de résultats de Google. Elle peut ainsi aider les diffuseurs à mieux comprendre les taux de clics enregistrés par leurs campagnes SEA. La seconde paire de KPI, quant à elle, constitue un véritable outil décisionnel : en définissant les emplacements les plus visibles sur les SERP de Google, elle permet aux diffuseurs d’ajuster leurs enchères et d’en optimiser la rentabilité. Bien entendu Google offre ces nouveaux indicateurs pour vous pousser à augmenter votre budget. C’est à vous ou à votre consultant Adwords de savoir analyser ses statistiques et ajuster la répartition de votre budget.

Share :
Related Posts