CPC ou CPM : quel mode de facturation choisir ?


CPC ou CPM

Que vous fassiez de la publicité sur Google Ads, Linkedin Ads, Facebooks Ads ou Twitter Ads vous devez trancher l’éternelle question: CPC ou CPM? Je vais tenter ici de vous expliquer les différences entre ces 2 types de facturations et vous orienter sur celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Au moment de lancer vos campagnes publicitaires, vous devrez fixer la rémunération la plus adaptée à vos besoins et à votre budget. Parmi les options possibles, deux modes de rémunération sont les plus utilisés sur Google et les réseaux sociaux : le CPC (coût par clic) et le CPM (coût pour mille affichages). Mais comment se décider entre l’un ou l’autre ? Tout dépend de ce que vous attendez de vos campagnes de publicité.

Qu’est-ce que le CPC ?

Le CPC signifie « coût par clic», et est aussi appelé « Paiement par clic » (PPC: Pay Per Clic). Il peut être fixe ou basé sur un système d’enchères comme le propose Google Adwords.
Avec le CPC, vous payez seulement lorsqu’un internaute clique sur votre annonce textuelle ou votre bannière publicitaire. En optant pour ce mode de rémunération, Google Adwords et les autres plateformes publicitaires font en sorte de diffuser votre annonce de façon optimale et s’efforcent de la faire apparaitre en haut de la page des moteurs de recherche. Plus la diffusion de l’annonce est optimisée et plus l’annonce a des chances d’obtenir des clics et par conséquent d’augmenter les conversions.

avantages du cpc et du cpmAvantage du CPC :

Grâce aux taux de clics, vous avez la possibilité d’analyser l’impact de vos annonces sur votre audience cible et de savoir si elles suscitent un certain intérêt pour l’internaute. Aussi, ce système d’enchères au CPC vous permet de suivre plus commodément le retour sur investissement (ROI) de votre campagne.

A noter, que le CPC a aussi quelques limites :

  • Fraudes aux clics : Il s’agit de clics abusifs et non de clics qui proviennent d’internautes intéressés.
  • Une forte concurrence : vos annonces seront mises en concurrence avec celles d’autres annonceurs. Celui qui enchérira le plus, sera le mieux positionné.
  • Absence de garantie : Il suffit d’un mauvais ciblage pour entrainer des clics « non qualifiés », qui ne génèrent aucune conversion.

Qu’est-ce que le CPM ?

Le CPM signifie « coût par mille » impressions ou affichages de la publicité (PAP).
Avec le CPM, vous êtes facturés dès lors que la publication de votre annonce atteint les 1000 impressions. Que votre annonce génère 100 clics ou seulement 2 clics, vous payerez donc toujours la même somme.
En optant pour ce mode de tarification, Google Ads ou tout autre éditeur de la publicité, optimise la diffusion des annonces afin d’obtenir un maximum de vues. Plus le nombre d’impressions sera élevé, et plus le nombre d’internautes touchés sera important. L’aspect quantitatif est ici très important!

Avantage du CPM :

Grâce au CPM, vous maitrisez parfaitement votre budget. En déterminant le coût de votre campagne au CPM et en connaissant l’audience cible de l’éditeur qui diffuse votre annonce, vous serez capable de prévoir le montant approximatif de votre campagne.

Les limites du CPM :

  • Difficulté à mesurer l’impact de la campagne au CPM : Les résultats varient en fonction de l’éditeur qui diffuse la campagne ainsi que ses visiteurs et sa capacité à cibler correctement son audience. Ce mode de facturation demande à ce que vos publicités soient publiées sur des sites internet qui correspondent à votre secteur d’activité.
  • Aucune garantie sur les résultats de la campagne : Le nombre d’impression ne prouve pas que la publicité (ou la page) a été vue autant de fois par l’internaute. En utilisant le CPM vous aurez donc des difficultés à mesurer l’impact de votre campagne et vous ne pourrez pas analyser sa rentabilité.

choisir cpc ou cpmCPC et CPM : Lequel choisir ?

Ces deux modes de facturations ont leurs avantages et doivent être utilisés en fonction de l’objectif de votre campagne de publicité sur Internet. Que souhaitez-vous obtenir ?

Si votre objectif est de générer du trafic sur votre site internet et d’inciter à la conversion, alors il vaut mieux opter pour le CPC. En effet, grâce au système de rémunération par clics, vous ne payez que lorsque les internautes sont susceptibles d’acheter vos produits ou vos services en ligne. Vous avez l’assurance de ne pas payer pour les affichages inutiles. À moins d’avoir fait des enchères sur des mots clés inutiles ou d’être cliqué par des idiots, vous recevrez du trafic qualifié avec des visiteurs intéressés par vos produits et services !
Par ailleurs, il vous confère une excellente maitrise de vos dépenses tout le long de votre campagne.

Si votre objectif est d’augmenter la notoriété de votre entreprise (Le branding) et de valoriser l’image de votre marque ou de votre produit tout en créant de l’engagement, sélectionnez alors le CPM comme mode de facturation. Vous allez pouvoir diffuser vos annonces tout en diffusant auprès d’un large public.
C’est une stratégie de long terme qui n’est pas destinée à générer systématiquement des ventes directes (tout comme la publicité sur les réseaux sociaux).

Bien choisir son mode de facturation pour augmenter sa rentabilité

Peu importe le mode de rémunération sélectionné, faites en sorte que votre campagne de publicité en ligne soit avantageuse en terme de rentabilité. Cela vous évitera de gaspiller en vain votre budget.

Travaillez vos annonces de façon à les rendre pertinentes. Afin de vous démarquer de la concurrence et de vous assurer la pole position sur les réseaux de diffusion, il est nécessaire de les rendre les plus qualitatives possibles tant en terme de textes et de mots-clés qu’en terme de visuel.

Egalement, travaillez correctement vos pages de destination (ou d’atterrissage). Il est primordial que l’internaute qui clique sur votre annonce par intérêt ou par curiosité, trouve tout de suite ce qu’il cherche. La déception peut être une cause d’abandon. Par ailleurs, votre site internet doit être fonctionnel et adapté. Vérifiez bien la vitesse de téléchargement des pages. Un bon site optimisé est un site qui est favorable à la conversion.

Pour finir, vérifiez que les résultats obtenus et les objectifs remplis soient supérieurs aux dépenses investies pendant toute la période de la campagne de publicité en ligne.

Share :
Related Posts

Laisser un commentaire